L'équipe
Basile Yawanké-6-(c)Christophe-Pean-Francophonies-2017.jpg

Basile Yawanké 

auteur / metteur en scène

Camille Rock

comédienne / chanteuse

Sabrina Manach

comédienne

Marléne Douty

comédien

Nathan Jousni

comédien

Arnold Mensah

comédien

Dessa Bawélima Ganda

 comédien

Lazare Minoungou

 comédien

Audrey Tarpinian

Collaboratrice artistique

Véronique Leyens

Scénographe

Annabelle Loiseau

Collaboratrice chorégraphique 

Jean Christophe Baudouin

Créateur sonore

Sara Lebreton

Eclairagiste

Yasmine Yerima

costumière

C'est à l'université de Lomé, où il étudie Les Sciences du Langage jusqu'à la maîtrise que Basile Yawanké arrive au théâtre. Il se forme ensuite à travers des stages, au Togo et en France avec Stéphane Rougemont, Rodrigue Norman, Meriem Rouvier, Mohamed Guelatti, Marylène Rouiller, Marcel Djondo, Laurence Mayor, Luis Jaime-Cortez et Pavel Mansurov.
A partir de 2003 il joue dans les spectacles d'Alfa Ramsès, un des grands acteurs de la scène théâtrale togolaise : Les Oulipiades, une compilation de textes oulipiens, Être humain où es-tu et Au creux de la roue d'Alfa Ramsès, On a volé la lune de J.-P. Alègre, Le cercle de Craie Caucasien de Brecht, En attendant Godot de Beckett au Théâtre National de Constance. Entre 2008 et 2013, il a également collaboré avec la performeuse Anne Tismer (ancienne comédienne de Thomas Ostermeier), dans plusieurs de ses spectacles en tournée au Togo, en France, en Belgique et en Allemagne. En 2014, il participe comme metteur en scène au laboratoire de recherche artistique ELAN des Récréâtrales à Ouagadougou encadré par Georges Lavaudant, Alexandre Koutchevsky, Philippe Laurent, Véronique Leyens, Moïse Touré, Seydou Boro, Germaine Acogny, Gustave Akakpo et Kouam Tawa.
Par ailleurs, il est co-fondateur de l’Ensemble Artistique Fako, l’une des structures artistiques les plus dynamiques au Togo. Avec elle, il met en scène Le mal au galop, texte personnel qui reçoit le prix du meilleur spectacle et de la meilleure mise en scène aux Universi’Arts de Cotonou en 2008, Le Débat d'Alfa Ramsès, Mélancodo de Charles Manian, diffusé aux Instituts Français du Togo et du Bénin et en Belgique, et Baltrap de Xavier Durringer.
En France, il rejoint la compagnie Alyopa et crée Le 20 Novembre de Lars Norén en 2017 et État d'urgence de Falk Richter en 2013. Il joue aussi dans Des Guerrières de Florence Bermond en 2020, dans Qui rira verra de Nathalie Papin au festival d'Avignon 2016 et dans Quand j'aurai mille et un ans, de la même autrice tous mise en scène par Jérôme Wacquiez, au Gilgamesh dans le cadre du festival d'Avignon, puis en tournée en France et à l'étranger.
En Télévision, il tourne dans la série Le Cercle des Amoureux réalisée par Bertin N’Djombi en 2010, dans Alphonse Président de Nicolas Castro en 2018 et dans No Blabla (rôle principale) réalisée par François Bergeron en 2019.
Lauréat de Visas pour la création 2017 de l'Institut Français, il a été en résidence à la Maison des auteurs de Limoges pour son texte : "Les enfants hiboux ou les petites ombres de nuit".

Après le Conservatoire de Brest, où il travaille sous la direction de Régine Trotel pendant trois ans, Nathan Jousni continue sa formation théâtrale au Conservatoire Camille Saint-Saëns à Paris, où il suit les cours de Marc Ernotte, puis à l’école du Studio d’Asnières en 2014.

 

En 2015 il rejoint la compagnie A., formée d’élèves sortant de l’école d’Asnières. Il entre dans la promotion IX de l’école du Théâtre National de Bretagne en (2015-2018) dirigée par Eric Lacascade, où il travaille avec Thomas Richards, Arthur Nauzyciel, Stéphanie Lupo, Arnaud Churin, Daria Lippi, Les Chiens de Navarre, Bruno Meyssat, Armel Roussel, Dieudonné Niangouna, Ludor Citrik, Eric Didry, D’ de Kabal.

 

En 2016, il intègre la fanfare rennaise Jolly Roger en tant que chanteur/rappeur. Fin 2018, il joue dans Constellations II, une création collective des élèves du TNB dirigés par Eric Lacascade. Plus récemment, il joue dans Blasted de Sarah Kane (2019) et Wasted de Kate Tempest (2021) mis en scène par Delphine Battour, Capital Risque de Manuel Antonio Pereira mis en scène par Jérôme Wacquiez (2020), Dans la solitude des champs de coton de Bernard-Marie Koltès mis en scène par Loup-Franck Poblete (2020).

Sabrina Manach intègre en 2004 la Cie Pnt à Caen, où elle joue de nombreuses créations mises en scène par Charli Venturini, deux ans plus tard, elle se forme à l'école internationale Jacques Lecoq. Elle travaille le masque auprès de Guy Freixe, Cie La Passerelle, Edouardo Galhos et la marionnette auprès de la Nef. Elle joue régulièrement des pièces du répertoire contemporain pour les metteurs en scène comme Hervé Petit où elle joue La maison de Bernada Alba et Les Amours de Don perlimplim notamment au théâtre de l'épée de Bois, Le 20 Novembre de Lars Noren mis en scène par Basile Yawanké, Stuck de Lucy Hopkins qui tourne en Islande, à Prague, à Londres et à Brighton, Consuelo mise en scène de Yasmine Barguache à la Cité du cirque, Le doux parfum des temps à venir de Lyonel Trouillot mis en scène par Christine Matos au festival Masa en Côte d'ivoire, dans 2h32 une pièce en création avec le théâtre Mouffetard mis en scène par Guillaume Lecamus. Elle joue d'autres pièces aussi bien en France, à Londres, en Australie. Elle danse aussi avec Annabelle Loiseau, Naima Taleb, Gladys Sanchez notamment Lignes de Fuites au CND.

Diplômé du Studio Théâtre d’Art de Lomé (STAL, promotion 2015-2018)

Marléne Douty est comédien et dramaturge togolais. Il est co-fondateur de la troupe Dindane et de la compagnie la Lan-do. Avec elles, il y joue plusieurs spectacles et remporte des compétitions nationales de théâtre dont le concours national Cultures en Compétition (2004), le Concours national de Théâtre Forum (2007).

A partir de 2007, il joue dans plusieurs spectacles tels que Si le diable pouvait se confesser (au CCF de Lomé; RETHES 2008), Prévention criminelle (FESTHES 2007), La maladie de Boufar et Prédateurs X .... A partir de 2012, il joue aussi dans Lecturine (co-écriture de lui et Luc Alanda) ; Banlieuz’arts ou l’initiation (Festival Emergences de Niamey 2012 ; FITHA 2013 ; FITHEGA 2014) ; Préambule un texte de lui mis en scène par Cheick Kotondi en tournée au Togo, Mali, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Bénin).

 

Entre 2016 et 2019) il tourne dans One coup for Kaiser de Alfa Ramsès, Demain c’est dimanche de Hamadou Mandé, tourné au Burkina, Togo et Niger et Traces à Lomé et à Berlin sous la direction de Valérie Stocker, Eliana Schüller et Jean Touglo.

Comédien, auteur, conteur et formateur, Lazare Minoungou est originaire du Burkina Faso. Ayant fait ses premières armes auprès de Jean-Pierre Guingane, au Théâtre de la Fraternité à Ouagadougou, il a été influencé par des comédiens comme Sotigui Kouyaté, Amadou Bourou, Jean Drèze, Patrick Brull. Parmi les nombreuses créations théâtrales dans lesquelles il a joué, en France, en Belgique, et en Afrique, on retrouve : Odyssées de Gustave Akakpo, mise en scène de Michel Burstin (Théâtre de l'Etoile du Nord à Paris, Théâtre de Poche de Bruxelles), Big Shoot de Koffi Kwahulé (Théâtre de Cazals Marminiac Cahors, Toulouse etc...), Ndo kela mis en scène par Rodrigue Norman (Théâtre du Vieux Colombier à Paris, Institut français de Ouagadougou), Les bacchantes, compagnie Les Menades (Théâtre de Nanterre), On dirait l'odyssée , compagnie Cipango (Théâtre National du Creusot), Je suis un héros seul en scène ( création franco-belge), Le Socles des vertiges de Dieudonné Niangouna au Brésil et Des Guerrières de Florence Bermond.

Né en 1993 dans les Yvelines d'une mère Guadeloupéenne et d'un père originaire du Togo, il développe très vite un goût pour le pouvoir fédérateur du jeu théâtral.

 

Les cours de théâtre commencent dès l'âge de 8 ans, et il fait ses premiers pas au cinéma en 2010 dans le film "Carré Blanc" de JB Leonetti. En parallèle d'études supérieures de lettres (au lycée-CPGE Lakanal puis en Master MEEF à Paris 3), il poursuit une formation d'acteur au conservatoire du XIVeme arrondissement avec Nathalie Bécue. Une opportunité lui permet de jouer aux Abesses (Paris) en 2013 sous la direction de Brigitte Jaques, mais il comprend très vite que pour ouvrir la voie à celles et ceux qui lui ressemblent, il doit se faire une place dans le milieu. Et les écoles nationales lui semblent être le chemin privilégié pour y parvenir.

 

En 2015, il est admis à l'ERAC et à l'école supérieure d'art dramatique du Théâtre National de Bretagne. Il abandonne alors Paris, ses jobs alimentaires et son CAPES fraîchement décroché pour se consacrer pleinement à l'Art Dramatique. Depuis sa sortie de l'école du TNB en 2018, il travaille dans l'Ouest, mais aussi dans toute la France et à l'étranger en tant qu'acteur (théâtre et cinéma), pédagogue et assistant à la mise en scène avec Robyn Orlin, Lena Paugam, Dieudonné Niangouna, Marine Bachelot Nguyen, Éva Doumbia...

 

C'est en 2020 qu'il part rencontrer Basile Yawanké à l'occasion d'une audition pour le spectacle au sujet des enfants dits "Hiboux". Une rencontre importante puisque l'auteur, comédien et metteur en scène est lui- même originaire du pays où sont plantées ses propres racines.

Après une maîtrise de Lettres Modernes, elle obtient à l'Université Paris X un master pro mise en scène et effectue des stages sous la direction de Julie Brochen et Alain Françon. Elle met en scène Médée de Sénèque, Miss Europa va en Afrique de G.Doll et Cash-Misère, une pièce documentaire sur le monde du
travail.

 

Depuis 2007, elle assiste Anne-Laure Liégeois à la mise en scène d'opéras et spectacles (Karaoké, Un mari à la porte et Rita ou le mari battu, La toute petite Tétralogie, Les Époux de David Lescot, Acis et Galatée de Haendel). En jeu, elle
se forme au conservatoire du 6ème arrondissement de Paris, au clown à l'école du Samovar et au masque au Théâtre du Hibou.

 

Depuis 2009, elle est comédienne dans différentes compagnies. Avec la compagnie Alyopa, elle co- écrit et joue deux spectacles jeune public, elle est interprète dans Etat d'urgence de Falk Richter et Le 20 Novembre de Lars Norén tous les deux mis en scène par Basile Yawanké. Actuellement, elle est interprète dans Entering, de Elisa Lécuru, Cie Nour à Nantes et joue régulièrement depuis trois ans pour Faerya Concept à Frossay. Par ailleurs, elle enseigne le théâtre à la MJC de Saint-Herblain, et coordonne depuis trois ans un projet de territoire participatif dans le quartier Port-Boyer à Nantes avec la compagnie Alyopa.

Danseuse depuis une vingtaine d’années, Anna obtient son diplôme d’état en 2001. Elle travaille depuis de nombreuses années sur diverses esthétiques mais c’est en hip hop qu’elle s’identifie le mieux. Danseuse hip hop et contemporaine elle danse avec la Cie S’poart jusqu’en 2004, dans la Cie Malka, les Cie Accrorap, Gilschamber et Gianni Joseph. En 2005 elle crée la compagnie Chute Libre avec Pierre Bolo à Nantes. Elle a co- signé la chorégraphie de In Bloom, un sacre du printemps en 2016.

Scénographe, costumière et metteur en scène, travaille entre la Belgique (où elle réside), la France, la Suisse et l'Afrique de l'Ouest. Après des études de scénographies à La Cambre, elle travaille dans le théâtre et le cinéma durant 4 années. En 1997, elle choisit de partir enseigner la scénographie à l'Institut Supérieure des Arts Depuis 2001, conjointement à son travail de scénographe et de costumière, elle a conçu et mis en scène ses propres projets avec sa compagnie, TransatlantiK. En 2009, elle met en scène au théâtre des Tanneurs à Bruxelles Il vint une année très fâcheuse à partir des heures du procès de Gilles de Rais et du Petit Poucet. du théâtre (ISADAC) de Rabat, au Maroc, durant 3 années qui seront déterminantes. Elle y développe un atelier d'acteurs parallèlement à l'enseignement. Véronique Leyens - Scénographe Depuis 2001 jusqu'à aujourd'hui, elle réalise les scénographies de ses propres spectacles et collabore sur une soixantaine de spectacles en tant que scénographe, costumière et créatrice d'objets scéniques avec, entre autres, François Verret, Michèle Anne Demey (Lamento), Selma et Sofian Ouissi (Laroussa), Rosa Mathys, Thierry Roisin, Isabelle Pousseur (Le songe d'une nuit d'été, Electre), Ruud Gielens , Isabelle Gyselinx, Virginie Thirion, etc. Plus récemment, son travail s'est sensiblement déplacé vers la France et la Suisse. Elle est en collaboration avec Pierre Maillet du Théâtre des Lucioles (Little Joe N-Y, Little Joe Hollywood, La cuisine d'Elvis), Matthieu Cruciani, Guillaume Beguin et récemment avec Catherine Boskowitz. Depuis 2010, elle enseigne la scénographie à L'école d'architecture de La Cambre.

Initiée à l’art du spectacle dans le rôle de spectatrice dès son plus jeune âge, elle apprend la guitare et le chant à 7 ans et commence le théâtre à 12 ans au sein de la compagnie finistérienne Clair de Lune. Elle devient vite rapidement auteure, compositrice et interprète, notamment pour les spectacles Le Roi Poulpe et Le Chant Des Crevettes.

En 2012, elle fonde avec Eloi Lefebure , Valery Rybakov (diplômé du GITIS de Moscou), héritier des  techniques de Stanislavsky et de la biomécanique de Meyerhold, et Boris Petrushansky du Licedei de Saint-Petersbourg, la Compagnie de l’Arbalète à Brest. C’est au sein de cette compagnie qu’elle se forme à l’art du comédien, du clown, du mime, de la marionnette, auprès de divers intervenants (Pavel Mansurov, Stanislav Varrki ou Dominique Commet). Elle se forme également à la danse au conservatoire de Brest.

Après une tournée avec le Cirque Starlight en Suisse en tant que clown, elle fonde en 2016, avec Eloi Lefebure le duo clownesque Les Dandys. Aujourd’hui, en parallèle d’un apprentissage intensif de l’accordéon et de l’aïkido, elle collabore avec la metteuse en scène Anaïs Hunebelle au sein de différents projets comme Focus, Le Cabaret Dandys- Les Dandys ou encore Poursuites- Collectif Petit Huit. 

D’un père tapissier amoureux du dessin et du sport, Yasmine YERIMA va forger petitement son univers esthétique. Il est un peu réducteur de vouloir la classer dans un corps de métier. Hybride entre la costumière, la peintre-plasticienne, la scénographe aménagiste, la décoratrice de cinéma et l'accessoiriste, elle puise son imaginaire dans tout ce que touchent ses doigts, teste en permanence de nouveaux matériaux, cherchant toutes les façons de les détourner de leurs fonctions premières.

Très tôt après ses études secondaires, elle va choisir la peinture en lieu et place des longues études classiques et va se former dans les centres de perfectionnement notamment à Bels Arts Togo où elle va passer trois années de formation de dessin, de peinture, de sérigraphie et de décoration avant d’entrer dans à l'école du célèbre plasticien designer togolais Kossi Assou.

Yasmine a travaillé pendant plusieurs années au sein de l’équipe des stagiaires scénographes associés aux Récréâtrales au Burkina Faso.

C'est fort de ce bagage et de son envie de peindre le monde en couleur qu'elle débute son parcours professionnel où elle réalise des œuvres très remarquables et participe à des vernissages collectifs.

Elle expose à l’Institut Français de Lomé, dans les locaux de l’Union Européenne au Togo, au bureau national des Nations Unies Togo, à Dassa au Bénin.  Ensuite elle passe à la réalisation d'accessoires et de décors de cinéma et de théâtre : Le Tohu d’après mis en scène par Dine Alougbine, One coup fort Caiser mis en scène par Alpha Ramses, Les Sans mis en scène par le Rwandais Fredy Sambibona, Deux crocodiles sur le fleuve mis en scène par Joël Ajavon Amah.

En parallèle, elle affine ses connaissances en tresse et en couture, participe à l’exécution de costumes et d'accessoires pour des compagnies de théâtre et pour les boutiques locales.

Elle réalise en cette fin d’année 2019 sa première visite d’atelier où elle présente dans une installation performative ses dernières créations réalisées au cour de l’année.

 Né le 25 juillet 1985 à Lomé, GANDA Bawélima Dessa (David GANDA) est un artiste polyvalent des arts de la scène comme le Théâtre, la Danse, la Musique, le Slam... Il grandit dans un milieu artistique pluridisciplinaire avec peu de Centres Culturels. Plusieurs Troupes et Compagnies de Théâtre et Contes ont contribué à sa formation d’ateliers et Stages entre autres avec : ALFA Ramsès, Ildevert MEDA (Théâtre); Sylva MEHOUN, Hassan Kassi KOUYATE (Contes) ; Robert SILIVI, Théo  ANANISSOH (Ecriture).
David GANDA écris des pièces de théâtre, des Contes, des nouvelles et du Slam. Il a participé à des Projets artistiques au Bénin, en RDC, au Mali, au Burkina Faso, au Cameroun, en France, Belgique en Allemagne et en Suisse. Juillet 2019, Dessa décroche son Bachelor of Arts en Danses, Contexte et Chorégraphie à la Hochschulübergreifendes Zentrum für Tanz (HZT) de Berlin.
Il travaille avec Lee Meir, Annett Hardegen, Boris Nikitin et a performé avec Okwui Okpokwasili lors 10ème Biennale des Arts contemporains de Berlin).
Dessa traite principalement dans ses projets personnels des thèmes sociopolitiques.

Titulaire d'une licence d'arts plastiques à Rennes (1996) et diplômée de l'institut de décoration et d'aménagement d'espace de Bordeaux (1999), travaille comme décoratrice de 1997 à 2003, puis se forme en technique d'éclairage de la scène à STAFF en 2003 et travaille ensuite comme éclairagiste pour des salles de spectacles et d'expositions (Lieu Unique, Olympic, Stéréolux, Odyssée, Life, Fuzz'yon, Nouveau pavillon ...) puis sur des projets de Théâtre,  de films, de danse, avec les metteurs en scène Marilyn LERAY, Marc TSYPKINE DE KERBLAY, Hervé GUILLOTEAU, Annabelle SERGENT, Nathalie BÉASSE, Isabelle BILLET , Xavier MARCHAND, Sofian JOUINI , Brice BERNIER, Hervé MAIGRET... et sur des projets musicaux avec l'ensemble UTOPIC, le collectif ONE NAME, Mathilde LECHAT, Irène JACOB, François RIPOCHE, BARBARIE...

Co-compositeur et interprète du groupe de musiques électroniques Gong Gong, qu'il fonde en 2004, il signe deux albums en 2006 et 2008 chez Fcom, label international de Laurent Garnier. S'en sont suivis plus de 150 concerts dont presque la moitié à l'étranger, alliant dispositifs scéniques multimédias audacieux et interactions vidéo-sonores.
Après l'interruption du groupe fin 2012, il crée le collectif Pedagong, dédié à la pédagogie et à la création participative autour des arts visuels plastiques, vidéo et musicaux. Il compose alors plusieurs morceaux pour du mapping, notamment en 2015 à La Roche-sur-Yon sur un grand bâtiment de la ville. Ces morceaux donnent naissance à Cheval Dragon (projet solo qu'il donne en concert le 22 juin 2017 au Stereolux à Nantes. Sur scène, il re-compose son répertoire et s'allie à deux musiciens et un plasticien vidéaste qui peint en temps réel sur écran géant.
Depuis 2007 il est aussi batteur et choriste du groupe Volleyeurs qui propose sur les scènes de France différents spectacles interactifs musicaux dédiés aux jeunes publics. Depuis 2017, il a évolué en tant que producteur sur le spectacle de la compagnie de danse et théâtre nantaise Cie Ô, pour la refonte de son spectacle Fragile, ça ne se dit pas.

Xoooxoxoxoxoxoxoxox

Créateur lumière